Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
préparons-nous bien à l'examen régional

préparation pour l'examen régional

Correction examen régional :"Malheureusement je n'étais pas malade"

Correction examen régional :

Malheureusement je n'étais pas malade. Le lendemain il fallut sortir de l'infirmerie. Le cachot me reprit.

Pas malade ! en effet, je suis jeune, sain et fort. Le sang coule librement dans mes veines ; tous mes membres obéissent à tous mes caprices ; je suis robuste de corps et d'esprit, constitué pour une longue vie ; oui, tout cela est vrai ; et cependant j'ai une maladie, une maladie mortelle, une maladie faite de la main des hommes.

Depuis que je suis sorti de l'infirmerie, il m'est venu une idée poignante, une idée à me rendre fou, c'est que j'aurais peut-être pu m'évader si l'on m'y avait laissé. Ces médecins, ces sœurs de charité, semblaient prendre intérêt à moi. Mourir si jeune et d'une telle mort !

On eût dit qu'ils me plaignaient, tant ils étaient empressés autour de mon chevet. Bah ! curiosité ! Et puis, ces gens qui guérissent vous guérissent bien d'une fièvre, mais non d'une sentence de mort. Et pourtant cela leur serait si facile ! une porte ouverte ! Qu'est-ce que cela leur ferait ?

Plus de chance maintenant ! Mon pourvoi sera rejeté, parce que tout est en règle ; les témoins ont bien témoigné, les plaideurs ont bien plaidé, les juges ont bien jugé. Je n'y compte pas, à moins que... Non, folie ! plus d'espérance ! Le pourvoi, c'est une corde qui vous tient suspendu au-dessus de l'abîme, et qu'on entend craquer à chaque instant, jusqu'à ce qu'elle se casse. C'est comme si le couteau de la guillotine mettait six semaines à tomber.

Si j'avais ma grâce ? - Avoir ma grâce ! Et par qui ? et pourquoi ? et comment. ? Il est impossible qu'on me fasse grâce. L'exemple ! comme ils disent.

Je n'ai plus que trois pas à faire : Bicêtre, la Conciergerie, la Grève.

I. COMPRÉHENSION : (10 points)

1) Complétez le tableau suivant : (2 pts.)

Titre de l'œuvre : Le dernier jour d’un condamné

Auteur : Victor Hugo

Thèse que défend l'œuvre : L’abolition de la peine de mort

Personnage qui raconte : Un condamné à mort

2) Pourquoi le narrateur regrette-il de ne pas être malade ? (1 pt.)

Car il doit quitter l'infirmerie et revenir au cachot.

3) Parmi les affirmations suivantes, recopiez seulement celles qui sont vraies. (1 pt)

a. Avec l'aide des médecins, le narrateur a réussi de s'évader de l'infirmerie.

b. Le narrateur est en très bonne santé, malgré son séjour au cachot.

c. Le narrateur croit qu'il aurait pu s'évader s'il était resté à l'infirmerie.

d. Le narrateur est tout à fait sûr que son pourvoi sera accepté.

e. Le narrateur retourne chez lui après avoir quitté l'infirmerie.

b -Le narrateur est en très bonne santé, malgré son séjour au cachot.

c -Le narrateur croit qu'il aurait pu s'évader s'il était resté à l'infirmerie

4) « et cependant j'ai une maladie, une maladie mortelle, une maladie faite de la main des hommes. »

Quelle est cette maladie dont souffre le narrateur ?

C’est la condamnation à mort. / La sentence de mort.

5) « Le pourvoi, c'est une corde qui vous tient suspendu au-dessus de l'abîme, et qu'on entend craquer à chaque à chaque instant, jusqu'à ce qu'elle se casse. »

a. Identifiez la figure de style employée dans cet énoncé. (0.5 pt)

C’est une métaphore.

b. Sur quoi le narrateur met-il l'accent en utilisant cette figure ? (0.5 pt)

Le narrateur met l’accent sur le faux espoir.

6) Relevez dans le texte quatre énoncés exprimant le désespoir du narrateur d'échapper à la mort. (1 pt.) Question ambigüe !

« Plus de chance maintenant ! Mon pourvoi sera rejeté»

«Je n'y compte pas, à moins que... Non, folie ! plus d'espérance ! »

« Il est impossible qu'on me fasse grâce. »

« L'exemple ! comme ils disent. »

7) « L'exemple ! comme ils disent. »

a. Le pronom « ils », qui désigne-t-il à votre avis ? (0.5 pt)

Les partisans de la peine de mort.

b. Quel sens donneriez-vous à cette expression ? (0.5 pt) Question ambigüe !

Les partisans de la peine de mort disent que l’exécution sert d’exemple à d’autres pour ne pas commettre des crimes.

8) a- Selon vous, dans quel état d'esprit se trouve le narrateur ? (0.5 pt)

Le narrateur se trouve dans un état de désespoir total

b- Justifiez votre réponse. (0.5 pt)

D'une part, le narrateur a perdu tout espoir de s’évader et d’autre part, il est certain que son pourvoi sera rejeté et sa grâce refusée.

9) D'après vous pourquoi l'auteur insiste-t-il sur la jeunesse et la bonne santé du condamné à mort ? (1 pt)

Le narrateur a dit lui-même dans ce passage : « … je suis robuste de corps et d'esprit, constitué pour une longue vie ». Il insiste sur le fait qu’il est encore jeune et en bonne santé. Je pense que l’auteur juge qu’un individu ne mérite pas de mourir alors qu’il pourrait encore tant donner à la société

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article